Pour une France, vers un destin qui va sauvegarder sa civilisation
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

  Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine

Aller en bas 
AuteurMessage
Clovis




Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2022

 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine Empty
MessageSujet: Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine    Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine EmptyVen 11 Mar - 11:40

Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine

 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine 518685347


par Markku Siira

par Markku Siira

Source: https://markkusiira.com/2022/02/24/putin-uuden-maailmanjarjestyksen-arkkitehtina-ukrainassa/

"La Russie a envahi l'Ukraine", crient les gros titres. Étant donné que les journalistes des médias grand public ne donnent qu'un récit anti-russe et pro-occidental sur le sujet, je vais écrire, moi, du point de vue de la realpolitik.

L'affaire ukrainienne ne se résume pas à renverser l'un des régimes fantoches de l'Occident, à venger les torts des huit dernières années, ni même à protéger la population russe durement éprouvée dans l'est de l'Ukraine. L'affaire ukrainienne crée un nouvel ordre mondial.

Les analystes politiques occidentaux s'empressent de montrer que Poutine tente de renverser l'ordre mondial existant - du moins en ce qui concerne l'architecture de sécurité de l'Europe et du continent.

En réalité, cette architecture a été brisée par les États-Unis, qui occupent toujours les pays européens et n'ont pas accepté les demandes de sécurité raisonnables de la Russie. L'OTAN prévoit déjà des contre-mesures, mais je doute qu'elle ose entreprendre une action militaire directe contre la Russie. La Russie n'est pas la Yougoslavie, l'Irak ou la Libye.

La période qui a suivi la Première Guerre mondiale a consisté, selon les mots du président Woodrow Wilson, à "rendre le monde sûr pour la démocratie". Au nom de la démocratie, les soldats américains ont frappé partout où ils le pouvaient et, plus tard, l'alliance militaire de l'OTAN a procédé à de nombreux bombardements au nom des intérêts occidentaux. Les frontières des États ont été déplacées de manière arbitraire.

Tant Poutine que le président chinois Xi Jinping ont clairement indiqué qu'ils pensaient que le but ultime de l'Amérique était de renverser les gouvernements russe et chinois. Les mouvements "pro-démocratie" locaux, souvent financés et formés par l'Occident, agissent comme des chevaux de Troie pour les puissances anglo-américaines. Nous devons donc cesser de jouer selon les règles truquées des atlantistes.
Revenir en haut Aller en bas
Clovis




Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2022

 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine Empty
MessageSujet: Re: Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine    Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine EmptyVen 11 Mar - 11:40

 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine 2628100405

ames M. Dorsey affirme que ce que Poutine, Xi et une foule d'autres dirigeants mondiaux - tels que Narendra Modi en Inde, Recep Tayyip Erdoğan en Turquie et Viktor Orbán en Hongrie - ont en commun, c'est qu'ils définissent les frontières de leurs nations en termes "civilisationnels" plutôt qu'en termes de droit international.

C'est ce dont parlait Poutine en début de semaine lorsqu'il a annoncé les raisons de la reconnaissance par la Russie des deux républiques séparatistes d'Ukraine. Le cours d'histoire de 90 minutes de Poutine a défini les frontières civilisationnelles de ce qu'il a appelé le "monde russe", le "grand espace" schmittien, en termes de présence de Russes ethniques dans une région donnée.

C'est également dans ce contexte que Poutine affirme que l'Ukraine n'a pas de véritable État ni de tradition. Avec la révolution des couleurs de l'Occident, ce territoire de l'ancienne Union soviétique représente également une menace constante pour la Russie moderne. Elle doit donc être ramenée dans la sphère d'influence de la mère patrie.

La reconnaissance par la Russie des deux républiques séparatistes de Géorgie en 2008, l'annexion de la péninsule de Crimée à la Russie en 2014, son soutien aux rebelles séparatistes dans les régions de Donetsk et de Lougansk dans l'est de l'Ukraine et la présence de troupes russes en Biélorussie renforcent le plan de Poutine.

Dorsey fait valoir que depuis 2014, Poutine a également parlé du Kazakhstan de la même manière qu'il a parlé de l'Ukraine. Quelques semaines avant que les troupes russes n'interviennent dans les manifestations antigouvernementales massives au Kazakhstan au début de l'année, M. Poutine a déclaré à la télévision kazakhe que "le Kazakhstan est un pays russophone au plein sens du terme".
Revenir en haut Aller en bas
Clovis




Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2022

 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine Empty
MessageSujet: Re: Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine    Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine EmptyVen 11 Mar - 11:41

 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine 3935018059

Le porte-parole de Poutine, Dmitry Peskov (photo), a récemment déclaré que les politiques intérieure et extérieure du président n'étaient qu'"un point de départ". La suggestion de Peskov selon laquelle "il y a une demande dans le monde pour des leaders spéciaux, souverains et décisifs" était un signe que Poutine était considéré comme un tel leader et l'architecte du changement dans l'ordre mondial.

L'opinion de Poutine sur l'importance centrale de l'Ukraine pour garantir la position de la Russie sur la scène mondiale était partagée par les ennemis de longue date de la Russie.

Zbigniew Brzezinski, conseiller en sécurité nationale d'origine polonaise du président Jimmy Carter et initié à l'élite dirigeante de l'Occident, a déclaré dans les années 1990 que "sans l'Ukraine, la Russie cesse d'être un empire, mais une fois l'Ukraine subjuguée, la Russie redevient automatiquement un empire".

Ce qui se passera ensuite pour atteindre l'objectif de Poutine est une question de personne. Les patriotes russes, les eurasistes et les communistes ne sont pas dérangés par les actions de Poutine, mais les déçus de sa politique étrangère pensent maintenant pouvoir compenser les compromis honteux faits par le régime technocratique libéral envers l'Occident.

Malgré les affirmations contraires, Poutine n'est pas un tyran imprévisible et maniaque. Au contraire, il s'est révélé être un brillant tacticien. Le dirigeant russe sait que son appel à la fin de l'expansion de l'OTAN vers l'est ne sera pas pris au sérieux si le Kremlin n'ose pas passer des paroles aux actes.

En reconnaissant les républiques séparatistes d'Ukraine, il a montré qu'il ne s'inquiète pas des sanctions américaines et européennes. La Russie a constitué des réserves de quelque 600 milliards de dollars et a réduit le commerce en dollars à 50%.

Par conséquent, Poutine peut jusqu'à présent considérer l'émergence de la crise ukrainienne et la réponse à celle-ci comme un succès, même si une partie du monde condamne l'"agression" de la Russie, comme l'a montré le débat du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le partenaire stratégique qu'est la Chine s'est montré prudent dans ses sorties sur la situation ukrainienne. Elle a ses propres relations commerciales avec l'Ukraine, des entreprises chinoises opèrent déjà dans le pays et Kiev est impliquée dans le projet d'infrastructure Belt and Road.

Aujourd'hui, la situation évolue, mais officiellement, la Chine affirme que l'opération militaire russe n'affectera pas les relations entre les deux pays. La question qui se pose est de savoir si la Chine va réintégrer la "province indisciplinée" de Taïwan dans la Chine continentale au moment même où la Russie opère en Ukraine.

En plus d'envoyer un message glaçant à l'Occident et aux anciennes républiques soviétiques, Poutine a exposé les faiblesses de l'Occident à un moment où la démocratie libérale est en crise : à l'ère du coronavirus, l'Occident est devenu un État sécuritaire biofasciste qui opprime ses citoyens, et les excès et les injustices n'ont pas été traités.

Poutine a peut-être donné un nouvel élan à l'Alliance de l'Atlantique Nord et à la solidarité occidentale, mais les États-Unis et l'Europe n'ont pas montré qu'ils étaient à la hauteur du défi lancé par le Kremlin. La Russie joue habilement un jeu géopolitique à long terme qui n'est pas ralenti par les politiques identitaires qui polarisent les sociétés occidentales.

Il est peu probable que les sanctions empêchent Poutine de créer son nouvel ordre dans les pays de l'ancienne Union soviétique, en Ukraine et au Belarus, à partir desquels il peut créer des avant-postes et des zones tampons dans le glacis occidental du monde russe.

Poutine pourrait toutefois être confronté à des États-Unis différents d'ici la fin de l'année si le président Biden perd le Sénat et/ou la Chambre des représentants lors des élections de mi-mandat. Dans quelques années, la situation pourrait changer à nouveau si Donald Trump - qui a qualifié de "brillante" l'action de Poutine en Ukraine - fait son retour à la présidence.

De même, en Europe, Poutine pourrait entrer en contact avec un dirigeant français plus empathique si un candidat pro-russe défiant Macron est élu comme nouveau président du pays lors des élections d'avril.


 Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine 1526576192


*
Ce sont de grandes ambitions, et peut-être pas réalisables", espère la critique américaine de Poutine, Anne Applebaum, qui estime que le dirigeant russe tente de supprimer la démocratie dans le monde.

L'ancienne Union soviétique avait également de grandes ambitions : Lénine, Staline et leurs successeurs voulaient créer une révolution internationale pour que le monde entier finisse par se retrouver sous le socialisme soviétique. "Au final, ils ont échoué", soupire Applebaum.

Le pragmatique Poutine n'a peut-être pas de tels plans, mais au moins une sorte de monde d'intérêts géopolitiques, de grandes régions ou de "blocs", pourrait bien être une réalité à l'avenir, et c'est la direction dans laquelle d'autres acteurs se dirigent. Les dirigeants russes actuels sont-ils en train de construire un "État civilisé" ?

Il y a beaucoup d'opinions sur l'action militaire en Ukraine, mais parfois je pense que tout cela se passe comme si c'était un scénario et que les puissances en coulisses se sont déjà mises d'accord sur certaines choses. Nous sommes passés en douceur de la crise du coronavirus à un conflit militaire et un autre élément est peut-être commodément laissé de côté.

En tout cas, l'ordre mondial est en train d'être remodelé, d'abord par la "pandémie" et maintenant par la "guerre". Assistons-nous vraiment à une redistribution géopolitique et économique ? Quelle sera l'issue et qu'adviendra-t-il des banques et de la crise financière ? La Finlande occidentalisée tentera-t-elle de rejoindre l'OTAN ? La proposition d'une identité numérique se concrétisera-t-elle ?

Il a fallu à Poutine plus de deux décennies au pouvoir avant qu'il ne commence à répondre aux pires attentes des décideurs et analystes occidentaux. Reste à savoir s'il ne s'agit que d'un psychodrame politique, ou si nous verrons encore le bloc atlantique dirigé par les États-Unis humilié et évincé.

15:05 Publié dans Actualité, Affaires européennes,
Revenir en haut Aller en bas
 
Poutine, architecte du nouvel ordre mondial en Ukraine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destin FRANCE :: Politique :: Actualités Européennes :: Russie/Ukraine-
Sauter vers: